Du bon, du Paravel

Essorer son égo à mort, Vider le tout dans l'amer, Pour ne garder qu'une larme d'amour... propre.

Dans les premiers jours de janvier ... Les mêmes clichés le même manque d’idée Le même silicone pour les nichons discrets Les mêmes fringues sur le dos Les mêmes tatouages, bronzage sur la peau La même femme qui attendait Roméo Le même manque d’importance Les mêmes addictions les mêmes dépendances C’est les mêmes parisiens, les mêmes touristes Les mêmes bobo les mêmes beaufs les mêmes bouseux d’a coté les mêmes sacs discount plein de merdes a bouffer Le même troupeau dans le métro pressé Le même meuble pour tout le monde qu’il faudra soi-même monter le meme mauvais gout Pour le même Français toujours sur le même canapé le même jt avec les mêmes guerres Les rapaces et les médias déjà sur place Les mêmes élections les mêmes illusions Les mêmes isoloirs à l’abri de la honte pour les mêmes lâches Les banlieues c’est pareil avec les mêmes voisins Le même chien devant le pavillon beige qui ressemble a rien Le même paillasson et dans l’entrée le même dicton à la con La même bagnole que le mec d’à coté Les mêmes crédits pour l’obsolescence programmée Dans les mêmes villes c’est les mêmes idoles Qu’ils écoutent dans les mêmes bagnoles Elles admirent toujours les mêmes people Elle rêve de têtes couronnées d’être la première dame Elle suce des mecs non diplômés À l’arrière d’une Peugeot bas de gamme C’est le même drame pour les mêmes mariés Les mêmes menteurs les mêmes regrets Et toujours les mêmes rancoeurs et croyances Du plus petit des clochers jusqu’à la dernière des mosquées Le même mensonge organisé Pour tous les pigeons tous les moutons aveuglés Le même samedi soir sur la terre Le même whisky degeu au fond du verre Les boîtes de nuits de misère au patron pervers Les mêmes fringues de pétasses les mêmes souffrances les mêmes danses Le même avenir dans les gaudasses Les mêmes petits matins dégueulasses Les mêmes cancers la même chimio Les mêmes couloirs d’hôpitaux Les mêmes mots pour le même mal Les mots qu’il attend jusqu’au bout du rouleau Le même texto pour le même mobile pour Les mêmes pourquoi pourquoi jusqu'à l’autre bout du fil La même bière pour le retour à la mer La même mise en bière les mêmes bouteilles à la mer La même mise à l’eau pour glisser dans l’eau Le même retour à la poussière sur le même bateau et l’aller simple au fond sans jamais jamais le retour pour de bon Les mêmes histoires pourries d’amour Tous les mêmes parcours La même solitude dans la trop grande foule La même mouille et le même manque de couilles Les mêmes vies ratées les mêmes cœurs transpercés Qui espèrent retrouver l’amour En surfant sur l’écran tous les jours Toujours les mêmes clichés le même manque d’idée la même banalité, les même déceptions, Les mêmes ordures à l’horizon Les mêmes cheval, Les mêmes veaux Les mêmes donneurs de leçon Les mêmes idiots Les mêmes visions étriquées Toujours le même manque d’horizon Les mêmes chanteurs ratés les mêmes égo démesurés Les mêmes musiciens frustrés, ou dj sans idées Les magazines débiles ou chansons sur pq recyclées Le même vomi les même rillettes la même avariété Les mêmes shows tv pour la misère filmée en hd Les mêmes banalités autour des mêmes discours Les mêmes fiertés Les même patron de bar bourré Les mêmes verres cassés sur les chips éventées La même rancœur dans le caniveau Les mêmes soirées avec les mêmes blaireaux La même douleur qui colle a la peau Et je vois toujours Le même mec en face Toujours la même gueule dans le même miroir Faudrait maintenant que je m’efface C’est toujours la même bouche sur le même micro la vie c’est comme un pneu qui éclate Un pauvre chien qui se traîne sur 3 pattes Et des envies et des envies et des envies Pourtant j’attendais autre chose de l’été J’espérai toujours, Dans les premiers jours … Dans les premiers jours de janvier J’attendais autre chose de l’été J’espérai toujours de ce bruit qui court Dans les premiers jours de janvier

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Votre avis, votre commentaire est toujours le bienvenu sur Les pages du Tchi...