La muraille de Chine

La Muraille de Chine à Clermont-Ferrand
La "muraille de Chine" à Clermont-Ferrand - Photo Johnny-Gordolon

Quartier Saint-Jacques. Clermont-Ferrand (il y a longtemps maintenant)

"La rivière aux souvenirs coule rarement de source. À tout instant, ses eaux que l’on croyait mortes peuvent dévaler le lit de nos pensées."




Eric Robert, Denise Weber,
Deux souvenirs à ranger au rayon des premières.
Pour lui, une histoire d’intrépides aventuriers de quartier.
Pour elle, de jolis songes et un prénom sur la porcelaine gravé.

Mais les premiers cités ne me feront pas oublier l’acidité des pommes sauvages du champ d'à côté,
Pas plus que les cages d’escaliers dévalées à grandes enjambées,
Pas plus que les courses folles pour toujours éperdues,
Pas plus que la mort aux trousses parfois entrevue juste au coin de la rue.

J’avais dix ans et un drôle d’accent.
J’avais l’école buissonnière d'un enfant debout contre vents et marées.
J'avais de sombres histoires de cimetière qui me valaient la trique sur le derrière.

Je me souviens surtout d’un temps de découvertes,
D’un temps où l’esprit s’enhardit,
Temps béni pour un explorateur sans limites.
Je me souviens encore d’une vie tendue vers l’infini.

Je me souviens enfin, pour rire et pour finir,
De nos jeux d’escalades improbables au pied
De la muraille de Chine.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Votre avis, votre commentaire est toujours le bienvenu sur Les pages du Tchi...